top of page

Capsulotomie au laser

L'opacification capsulaire

Lors de la chirurgie de cataracte, la capsule (enveloppe) du cristallin est volontairement laissée en place afin d'y insérer la lentille intra-oculaire artificielle. L'opacification de cette capsule se produit dans environ 30 % des cas au cours des années qui suivent l'intervention de la cataracte. Dans le langage populaire, ont dit alors qu'il y a des "dépôts" sur la lentille ou que la lentille est "sale". En fait, la lentille est intacte ; il s'agit plutôt de la capsule à l'intérieure de laquelle elle est placée qui est opacifiée. Les symptômes associés à l'opacification de la capsule sont principalement un embrouillement de la vision, parfois même une vision double ou de l'éblouissement. C'est souvent l'optométriste, lors d'un examen de routine, qui note cette opacification. Il réfère alors le patient à l'ophtalmologiste afin de réaliser un "nettoyage" de la capsule par laser (capsulotomie).

Pourquoi traiter par laser?

Parce que les gouttes ne peuvent pas guérir une cataracte secondaire. De même, de nouvelles lunettes ne corrigeront pas la vision tant que la capsule n'aura pas été "nettoyée".

Le laser est la technique de choix.

La capsulotomie au laser

Hospitalisation: Aucune. L'intervention s'effectue à la clinique externe d'ophtalmologie de l'Hotel-Dieu de Sorel au 3ème étage aile A. Le patient est assis devant l'appareil de laser. L'intervention dure environ 10 minutes. 

 

Anesthésie: Une anesthésie oculaire locale par gouttes rend possible l'application d'un verre sur l'oeil.

 

Procédure laser: Elle est indolore. Une seule séance est en général suffisante.

 

Incidents ou difficultés peropératoires: Ils sont rares. L'altération de la lentille artificielle par le laser a rarement des conséquences sur la vision.

 

 

Évolution postopératoire habituelle

  • Un certain degré d'irritation ou d'inflammation oculaire, ainsi que la perception de corps flottants (mouches volantes) et d'une sensibilité accrue à la lumière peuvent être observés.

  • Une élévation transitoire de la pression intra-oculaire est habituelle, mais est limitée grâce à l'application préventive de gouttes hypotensives avant la procédure.

  • Les soins post-opératoires se limitent à l'instillation de gouttes anti-inflammatoires corticoïdes dans l'oeil traité 4 fois par jour pendant 5 jours suivant l'intervention.

  • La récupération visuelle est rapide.

  • Il est recommandé de revoir l'optométriste environ 2 semaines après la procédure pour revérifier l'examen visuel et l'ajustement optimal des lunettes.

Complications de la capsulotomie au laser

Elles sont rares, survenant dans moins de 1% des cas.

  • Un malaise pendant le traitement ou immédiatement après comme pour tout examen avec verre de contact.

  • Une inflammation oculaire modérée.

  • Une élévation durable de la pression intra-oculaire est exceptionnelle. Elle conduit à envisager un traitement médical ou chirurgical.

  • Des complications rétiniennes susceptibles d'entraîner une baisse de vision

    • Un oedème rétinien central

    • Un décollement de rétine.

  • Le déplacement du cristallin artificiel implanté lors de l'intervention initiale est exceptionnellement rare. Il peut nécessiter une réintervention.

  • La récidive de l'opacification de la capsule est rare : elle nécessite une réintervention.

YAG_Las.jpg
YAG_Las.jpg
bottom of page